Achats Responsables épisode II : 7 étapes pour déployer une politique Achats Responsables

Achats Responsables épisode II : 7 étapes pour déployer une politique Achats Responsables

J’exposai dans le précédent épisode les 5 facteurs clés de succès des Achats Responsables – impulsion politique, alignement stratégique, motivation des acheteurs et des fournisseurs, collaboration – il s’agit maintenant de passer à sa mise en place.

Voici les 7 étapes pour déployer une politique Achats Responsables :

 

1/ Nommer un responsable en charge de développer la stratégie Achats Responsables

Au-delà de l’impulsion politique qui doit être donnée par un membre de la direction, un responsable de l’aspect opérationnel du déploiement doit être désigné. Il devra faire preuve de qualité managériale plutôt qu’être un expert technique et ne pas craindre les premiers échecs. Il s’agit ici de faire collaborer des fonctions qui peuvent parfois ne pas partager les mêmes objectifs opérationnels, d’avoir une vue globale et transverse, de faire émerger des solutions innovantes.

 

2/ Former les collaborateurs aux Achats Responsables

Les acheteurs et les parties prenantes du projet doivent être accompagnés dans la transition d’une approche prix d’achats à une approche prenant en compte le coût global et les aspects environnementaux. Sensibiliser les acteurs de ces changements aux enjeux, aux méthodes déployées et aux bénéfices qu’ils peuvent en tirer permettra de faire évoluer leurs pratiques.

 

3/ Connaître les enjeux RSE de vos Achats

Les grands enjeux RSE ont été identifiés pour l’entreprise, il convient maintenant de faire de même pour chacune des familles d’achats, puisque chacune d’entre elle peut faire l’objet d’un traitement différencié.

L’ISO 20400 propose une cartographie des risques RSE par famille d’achat, que l’on peut utiliser ici.

Figure 1 : Enjeux RSE par famille – source ISO 20400

En recourant à cette étape, on affine la stratégie opérationnelle à mener : en clair, quelles actions pour quelle famille : une mesure relative aux droits de l’homme sera opportune pour des produits de grand import, moins s’il s’agit de votre transport s’il est local, quand l’aspect environnemental sera déterminant pour les emballages et peut être moins pour les investissements.

 

4/ Identifier les familles les plus concernées

Évaluer les familles d’achats selon leur importance stratégique (quel est l’impact en cas de rupture ou non qualité) et incidence RSE (économique, social, environnemental) est indispensable pour dégager les grandes priorités.

Votre effort sera naturellement portée sur les familles de produits qui cumulent le plus de points.

Figure 2 : Identification des familles prioritaires

Attention à soigner cette analyse, ne pas traiter les achats les plus importants sur ces critères pourraient vous exposer à des risques économiques autant que d’image.

 

5/ Mettre en oeuvre vos premières actions

J’expliquais dans l’épisode I la notion de positionnement stratégique sur les enjeux RSE et comment celui-ci influençait le type d’actions à mener. Les actions vont être déployées sur les familles d’achats que vous avez identifiées comme prioritaires mais attention à ne pas vous précipiter sur la plus importante, il n’y aurait rien de plus contre-productif que d’échouer sur le premier projet Achats Responsables, surtout si les enjeux sont forts !!

Une méthode consiste à déterminer la difficulté de mise en œuvre des actions et les bénéfices escomptés si celle-ci arrivent à leur terme.

Figure 3 : Prioriser les premières actions

Vous commencez par celles qui demandent le moins d’efforts et vont dégager le plus de bénéfices et finissez par les opposées. En avançant dans votre démarche vous allez gagner en maturité et les projets qui au début vous paraissaient complexes le seront de moins en moins !!

 

6/ Intégrer la RSE dans le processus achats

Ce point est traité dans l’épisode III : RSE et processus Achat

 

7/ Développer et communiquer sur la politique Achats Responsables

Les premières actions ont été concrétisées par des résultats reconnus par tous, poursuivre dans cette dynamique est le meilleur moyen pour enraciner la démarche Achats Responsables dans le fonctionnement normal de l’entreprise. Se faisant, profitez aussi de cette dynamique pour communiquer sur votre démarche, la concrétisation de vos projets et le suivi de la performance peuvent y aider.

Attention toutefois aux pièges :

–       Tout greenwashing est à proscrire, ayez une communication authentique et bâtie sur des faits réels

–       L’exemplarité doit être un leitmotiv permanent, assurez-vous que la RSE soit intégrée à la stratégie de votre entreprise (santé et sécurité au travail, impact environnemental de vos activités, probité dans les affaires…)

 

Prendre en compte les facteurs clés de succès des achats responsables contribue à la performance globale de l’entreprise, respecter les étapes pour le déploiement de la politique achats responsables consolide encore cette contribution : mesurer les risques, identifier des priorités, communiquer sur les actions menées… sont autant de bonnes pratiques applicables aux achats de façon plus générale…

 

Les autres articles de la série :

Comment construire une politique Achats Responsables…

…et pourquoi votre entreprise a tout à y gagner ?

Sous la forme d’une série de 4 articles, je partage avec vous la vision de C2A DUABLE sur les Achats Responsables et sur la marche à suivre pour déployer une politique Achats Responsables :

  1. Les 5 facteurs clés de succès des Achats Responsables
  2. Les étapes pour la mise en œuvre d’une politique Achats Responsables
  3. Intégrer la RSE dans le processus Achat
  4. Les labels et normes pour vous aider

Au fait c’est quoi les Achats Responsables ?

 

Auteur : Pierre-Yves Cayla, C2A Durable, août 2018

Crédit photo : Designed by Dooder / Freepik